Au domaine Vignes Vins Services :

 J'utilise  "Agromy" depuis 2015 comme seule et unique pratique culturale sur 24 ha chez VVS : Dumont Benoît  (Aube). 

 Dans la pratique :

Pour une campagne entière  comptez 3 à 4  passages d'Agromy-interceps .

La vitesse de travail varie de 3,5 à 5,5 km/h, 4 ou 4,5 km/h est une allure optimale pour faire aisément 50 ares à l'heure en deux rangs, ce rendement horaire est tout à fait tenable avec un tracteur hydrostatique ou mécanique, on peut faire jusqu'à 5ha / jour .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fonctionnement et généralités .

4 grands modes de travail (en fonction de l'orientation et de l'angle des trains de disques) offrent  la possibilité de renvoyer la terre sous les plants où bien sous la roue .

Chaque mode est doté de plusieurs degrés d'angle d'attaque en fonction de la stratégie agronomique visée.

 Mode 1 "Rechargement de la bande", ici la tendance est à recharger la route.

mode 2 : "Stabilisation des paramètres" avec renvoi de terre sous les plants pour compenser le déchaussement des ceps, ce mode répété à l'infini vous laissera toujours un sol plat et constant .

Les quatre modes de travail permettent d'obtenir des profils très plats en aspects visuels, mais lorsqu'on prend en compte la semelle de labour (sous les 3 à 4 cm travaillés) le profil est incurvé de 2cm au centre du rang pour les modes 1et 2 et bombés de 2 cm au centre du rang pour les modes 3 et 4.

Agromy de part sa conception particulière obtient cette incurvation qui est capital dans les modes 1et 2 pour garder un bon directionnel à la conduite et un bon tract pneumatiques dans les pires conditions de passage enjambeurs même sous la pluie .

mode 3 : "Décaivillonnage" : en une passe on peut remettre une route creusée à plat mais cette façon culturale est à risque (en cas d'orage).

mode 4 : "Buttage"de jeunes plants possible mais peu pratiquée .

Laissez le pneu arrière resserrer le sol afin de favoriser le repiquage de plantules nanifiées intéressantes .  

On peut aller de la simple scarification  jusqu'à la dévitalisation totale.

 Les disques n'ont pas de facteur limitant : vitesse, dureté du sol, cailloux, sarment à terre ou bien même l'état de salissure, rien n'a d'emprise sur  Agromy, cependant la limite d'utilisation est liée à la capacité des antennes des interceps à lire en cas d'enherbement monté et le facteur limitant est toujours lié a la zone interceps.

 Toutes les plantes très concurrentielles à grands ports végétatifs et à haute consommation hydrique, comme les Ray-Grass ainsi que les grandes dicotylédones ne survivent pas aux incessantes scarifications déstructurantes que permettent les disques ondulés .

Les plantes naines mieux adaptées au piétinement et aptes à repiquer comme  le pâturin, le mourron, le seneçon, les chénopodes recolonisent alors le terrain.

 La butée de profondeur de travail et le suivi du sol est  gérée automatiquement par un galet  fixé en bout de train .

Adaptez votre stratégie d'enherbement en fonction de l'année, des aléas climatiques...

Soyez patients et observateurs pour définir votre stratégie agronomique .

Outil gratuit et accessible à tous

Je crée mon blog
Faites votre blog facilement avec