Agromy 

L'éthique par la simplicité

Agromy gère l'enherbement en vignes étroites, avec une stratégie agronomique enfin ajustable, rentable en toute facilité d'utilisation !

le concept Agromy

Imaginez que vos interceps aient des roues de jauge réglables en hauteur, et que ces roues travaillent le sol à la demande ? Agromy est le concept qui répond à cette question ! De là est né en 2015 la combinaison : Cothias-conception // Doré-construction // Dumont-partenaire   (tous basés à Champignol Lez Mondeville 10200).

Agromy en 2016

  • sans désherbant,
  • sans tondeuse,
  • sans semis,
  • sans déperdition hydrique,
  • sans érosion
  • sans impact caniculaire affectant la structure du sol

Vidéo d' Agromy: description du fonctionnement.

le fruit d'une réflexion : Agromy

Michel Cothias, originaire du Barrois, j'ai travaillé 10 ans en agricole, puis en viticole à partir de 1992, je suis en charge du Labour au sein des Champagnes Dumont et parallèlement j'exploite aussi 1ha30 de vigne avec le même cahier des charges que la SCEV Dumont (zéro désherbant).

Je suis entré dans cette pratique avec les moyens mécaniques du moment : interceps, fers plats, tondeuses, dévitaliseur-profilleur...

Mais dans nos terres superficielles , la réserve Hydrique ne permet pas l'enherbement sans altérer la vigueur et la récolte.

J'ai alors imaginé, dessiné et fais construire en 2015 un prototype Agromy, en 2016 les ateliers DORE SARL ont repris en exclusivité la licence ( Tout est en direct sans intermédiaire ).

Agromy c'est l'histoire de la recombinaison de plusieurs paramètres qui donna le concept définitif.


Ma philosophie de l'enherbement est enfin comblée, on peut enfin favoriser l'herbe quand on en a besoin et s'en débarrasser quand on le veut.

                                                                     .

Fonctionnement et utilisation d'Agromy


Agromy est couplé constamment aux interceps à raison de 3 à 5 fois par an selon l'année.

A l'usage c'est bluffant: on pose la perche et on roule jusqu'à 6km/h sans se soucier de rien.

A partir d'un vérin on agit sur la profondeur de travail des lames interceps,

15 positions de réglage de l'angle d'attaque des trains de disques offrent la possibilité de renvoyer la terre dans les plants où bien sous la roue et ce avec le degré d'efficacité que l'on choisi .

Le fait que les disques soient coniques et de 4 diamètres différents (de 30cm à 20 cm) confère à l'outil roulant un effet moteur : le gros disque inflige au train sa vitesse de rotation périphérique  (80tr/mm à 4,5km/h) et les autres disques restituent en terre un patinage lacérant scarifiant qui peut aller jusqu'au déchaumage ultime selon l'angle .

Les ondes des disques ne déplacent pas la matière, tout est déstructuré et reste en place.

La semelle de déchaumage est légèrement incurvée pour garantir aux passages enjambeurs le tract et directionnabilité nécessaire.

Les disques n'ont pas de limite de vitesse théorique d'emploi, la plage d'utilisation est liée aux capacités des interceps .

Les disques ondulés agissent sur la flore en dessinant un damier végétal intercalant des zones désherbées à d'autres enherbées .

La butée de profondeur de travail maximum est automatique,elle est assurée par un seul galet par rang fixé en bout d'un train.

La plage de réglage des trains roulants est de 8cm : +4 -4 cm par rapport au niveau des fers au point zéro.

Dans la pratique c'est comme si on avait deux perches ,1 on pose au sol , 2 on ajuste la profondeur des interceps,  rien à faire d'autre, le plus dur étant de choisir  sa stratégie agronomique  !