Classification du pulvériseur Agromy

La marque AGROMY/Doré  présente son pulvériseur à disques , il est classé dans les matériels subventionnables, il s'agit d'un outil de désherbage mécanique à action très superficielle et à destruction ajustable permettant de tenir le zéro désherbant chimique pour entrer en  biodiversité d'une manière  évidente .

C'est un outil combiné qui porte et gère les lames "interceps" de sarclage en vignes étroites et portant à 100% la surface traitée, le but est de se prémunir de l'érosion, de la pollution des eaux et des sols, de  la colonisation trop invasive des herbes naturellement réintroduites sans tondeuse, de la chute de vigueur liée à l'enherbement  artificiel classique et sans déperdition hydrique .

Cet outil ouvre une troisième voie agronomique que l'on peut qualifier d' économiquement viable, durable, fiable, facile à mettre en oeuvre et ultra simplifiant en matière d'équipements Agro-Viti .

Agromy / Doré / Pulvériseurs fut mis à l'honneur au Viteff 2017 par la chambre d'Agriculture (Marne, Aube, Aine) pour l'approche agronomique innovante .

  agromy.fr est sur le net la vitrine du concept et Agromy Cothias sur facebook est l'outil médiatique mieux documenté  en saison !

Vidéo du pulvériseur Agromy en duo avec les interceps !

  Historique du pulvériseur Agromy:

J'exerce au Domaine viticole "Dumont" à Champignol (Aube) où je suis en charge du Labour en parallèle de mes activités de conceptions mécaniques revisitées.

Je suis entré dans cette pratique en 2005 avec les moyens mécaniques du moment : interceps, fers plats, tondeuses, dévitaliseur-profilleur...

Mais la réserve Hydrique ne permet pas l'enherbement permanent sans altération de vigueur, en trois ans on passe sous 9000 kg/ha avec en prime de beaux escaliers enherbés au centre du rangs qui deviennent un piège à enjambeurs sous la pluie en vendange ou pour traiter, bref grosses prises de tête et de grosses déconvenues au niveau de la rentabilité et de la qualité...

Fort de mon passé agricole j'ai alors imaginé et dessiné au début des années 2000 un prototype que j'ai fais construire fin 2014 , en 2016 j'ai confié aux ateliers DORE SARL l'exploitation exclusive de la licence ( Tout est en direct sans intermédiaire ).

Ainsi avec Agromy on peut favoriser l'herbe quand on en a besoin et s'en débarrasser quand on le veut !

                                                                     .

Fonctionnement et généralités .


 Agromy est couplé constamment aux interceps .

 La perche  s'appuie en flottant sur les trains roulants porteurs, avec le vérin d'agromy on agit sur la profondeur de travail des interceps, leurs lames deviennent " lestées " par un transfert de poids ce qui les stabilise , ainsi on peut travailler à très faible profondeur et à haute vitesse avec précision sans dépiquage et sans avoir besoin d'angle d'attaque des lames (pour ne pas déplacer de terre) .

  Différents modes de réglage des trains de disques offrent la possibilité de renvoyer modérément la terre sous les plants où bien sous la roue .

 Le fait que les disques soient coniques  confère à l'outil roulant un effet moteur : le gros disque inflige aux autres disques associés sa propre vitesse de rotation, chaque disque a  une vitesse circonférentielle différente, c'est ce qui fait en plus de l'action des ondulations des disques une pulvérisation par éclatement innovante sans faire de lard et sans verser la terre, laissez le pneu arrière resserrer le sol afin de favoriser le repiquage et oubliez les relève-traces, les tondeuses, les semis, la baisse de vigueur, l'érosion... et toutes vos galères précédentes.  

   On peut aller de la simple scarification jusqu'à la dévitalisation totale puis revenir ensuite à un couvert automnale naturel pour passer l'hiver .

 Les disques n'ont pas de facteur limitant : vitesse, dureté du sol, cailloux, sarment à terre ou bien l'état de salissure n'ont pas d'emprise sur Agromy cependant la plage d'utilisation est liée à la capacité des antennes des interceps à lire surtout en cas d'herbes montées .

 Toutes les plantes à hauts ports végétatifs comme les Ray Gras et les grandes dicotylédones ne survivent pas aux scarifications successives et laissent alors la place aux plantes naines mieux adaptées au piétinement et au repiquage comme : le pâturin, le mourron, le seneçon, les chénopodes ...

 La butée de profondeur de travail maximum est  gérée par un seul galet par rang fixé en bout d'un train.

Un gros fer profileur peut être ajouté en arrière de la perche juste devant la roue arrière du tracteur, il faut le positionner à 5cm au dessus des lames interceps il ne doit pas servir en dévitalisation (déjà obtenue par les disques) mais comme niveleur-écrêteur et chasse-cailloux, visez toujours l'approche agronomique que je dispense, ce n'est pas parce que Agromy peut tout faire qu'il faut le faire car on s'exposerait au ravinage en cas d'orage violents ou à un manque de tract des pneumatiques associé à un manque de directionnabilité dans le cadre d' un passage pour un traitement en forte pente, attention à toutes ces façons radicales possibles qui comportent des risques, gardez toujours à l'esprit mon slogan " L'éthique par la simplicité" !

Service facile et gratuit

Je crée mon site