Agromy

L'éthique par la simplicité

La marque AGROMY présente son déchaumeur à disques ondulés nommé aussi plus génériquement "Agromy".

C'est un déchaumeur à pulvérisation ajustable ( de 20 à 100%)  qui porte et gère les interceps en vignes étroites .

Le désherbage durable trouve enfin son outil approprié et rentable.

  agromy.fr est sur le net la vitrine du produit et Agromy Cothias sur facebook est l'outil médiatique mieux documenté  en suivi de saison !

le concept du déchaumeur Agromy:

Imaginez que vos interceps aient des roues de jauge réglables en hauteur, qu'elles portent et gèrent vos interceps en profondeur de travail et en correction de dévers avec une grande et facile précision et qu'en plus ces roues travaillent le sol à votre guise le tout dans une approche agronomique inédite ultra simple et efficace ? Le déchaumeur "Agromy" regroupe tous ces paramètres et offre la possibilité de répondre à toutes ces questions !

Un seul équipement sur l'expoitation, une seule et même pratique sur toute la saison et rien d'autre, même pas un coup de tondeuse: le bonheur des tractoristes et de vos vignes !

De là est né en 2015 le partenariat : Cothias Michel (concepteur et utilisateur Agromy)   // Doré (constructeur du déchaumeur) // Dumont (partenaire terrain)   (tous basés à Champignol Lez Mondeville 10200).

Vidéo du déchaumeur Agromy en duo avec des interceps hydrauliques !

Service facile et gratuit

Je crée mon site

SARL Doré construit le Déchaumeur Agromy

  Historique du déchaumeur Agromy:

Je travaille avec le Domaine viticole "Dumont" à Champignol (Aube) où je suis chargé du Labour en parallèle de mes activités .

Je suis entré dans cette pratique avec les moyens mécaniques du moment : interceps, fers plats, tondeuses, dévitaliseur-profilleur...

Mais dans nos terres superficielles, la réserve Hydrique ne permet pas l'enherbement sans altérer la vigueur au fil du temps.

J'ai alors imaginé et dessiné au début des années 2000 un prototype que j'ai fais construire fin 2014 , en 2016 les ateliers DORE SARL ont repris en exclusivité la licence ( Tout est en direct sans intermédiaire ).

Agromy c'est l'histoire d'avoir imaginé et associé plusieurs paramètres en les corrélant pour donner un nouveau concept offrant la possibilité d'avoir un enherbement dépressé .


Ma philosophie de l'enherbement est enfin comblée, on peut enfin favoriser l'herbe quand on en a besoin et s'en débarrasser quand on le veut.

                                                                     .

J'explique dans cette vidéo les différentes façons culturales en fonction de l'orientation des trains et aussi le concept des interceps portés et gérés par Agromy.

Fonctionnement et utilisation .


Agromy est couplé constamment aux interceps à raison de 3 à 4 fois par an selon l'année.

A l'usage c'est bluffant: on pose la perche et on roule jusqu'à 6km/h maxi sans se soucier de rien, on a juste à veiller sur la profondeur des interceps:

A partir d'un vérin on agit sur la profondeur de travail des lames des interceps, et on peut charger  les lames en poids en récupérant du poids sur l'ensemble: perche/bras/trains roulants .

Ainsi on peut travailler précisément à très faible profondeur et à haute vitesse sans butter les plants avec de la terre inutilement déplacée, et de plus à très faible profondeur de travail l'herbe ne peut pas repiquer.

15 positions de réglage de l'angle d'attaque des trains de disques offrent la possibilité de renvoyer la terre dans les plants où bien sous la roue, comme on veut et avec le degré d'efficacité sur le déchaumage que l'on décide. ( On peut en mettant les gros disques en extérieur faire une façon décavillonante ).

Le fait que les disques soient coniques avec 4 diamètres différents (de 30cm à 20 cm) confère à l'outil roulant un effet moteur : le gros disque inflige au train sa vitesse de rotation  (80tr/mm à 4,5km/h) et les autres disques restituent en terre un patinage lacérant, scarifiant. Tous les disques sont solidaires à l'arbre carré qui les unis, mais chacun a sa propre vitesse circonférentielle, ce qui augmente considérablement la pulvérisation du sol en surface, on peut aller de la simple scarification jusqu'au déchaumage ultime selon l'angle d'attaque choisi.

Je déconseille de faire un choix agronomique trop radical en matière d'éradication d'herbe, on peut effectivement le faire mais ça comporte des risques trop importants que vous pourrez regretter, Agromy est avant tout un concept agronomique à bien comprendre pour en tirer le maximum, il offre une autre alternative aux banquettes enherbées tondues trop compliquées à gérer et trop coûteuses, de plus par sa simplicité d'emploi Agromy vient en aide aux tractoristes: rien de compliqué à gérer.

Les ondes des disques ouvrent  le sol sur 4cm de profondeur et décalent la terre latéralement sans trop la déplacer, tout est déstructuré, éclaté et arraché et reste en place.

La "semelle de labour" est légèrement incurvée pour garantir le tract et directionnabilité nécessaire lors des passages emjambeurs. (Il y a un faux aplomb sur les trains de disques qui donne une incurvation d'1 cm de profondeur sur la largeur travaillée de 70 cm), à l'oeil le sol est plat, mais si on regarde sous les 4cm pulvérisés on retrouve ce profil incurvé, c'est capital pour garantir un tract en toutes conditions météorologiques).

Les disques adorent la vitesse et n'ont pas de limite de vitesse théorique d'emploi, la plage d'utilisation est liée à la capacité des interceps dans l'herbe montée.

Les disques ondulés agissent sur la flore en dessinant un damier végétal intercalant des zones complètement défanées à d'autres réenherbées par des plantes qui survivent à la scarification et à l'arrachement racinaire : toutes les plantes à hauts ports végétatifs comme les Ray Gras et les grandes dicotylédones périssent et laissent alors la place aux plantes naines adaptées au piétinement comme le pâturin.

Seul le pâturin commun génétiquement issu du terroir arrive à épiaison sous une hauteur de coupe de tondeuse, c'est là son point fort, il se reproduit beaucoup et colonise sans concurrence hydrique .

La butée de profondeur de travail maximum est automatiquement gérée par un seul galet par rang fixé en bout d'un train .

La plage de réglage des fers interceps et niveleurs est de 8cm : +4 -4 cm par rapport au niveau zéro de référence.

Dans la pratique c'est comme si on avait deux perches :1 on pose au sol : 2 on ajuste la profondeur des interceps ,  rien à faire d'autre , le plus dur étant de choisir  sa stratégie agronomique en prenant en compte l'addition des passes répétées .